Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: les zones d’ombre de l’accord russo-américain

L'accord prévoit une cessation des hostilités dans la ville d'Alep pour des raisons humanitaires.
L'accord prévoit une cessation des hostilités dans la ville d'Alep pour des raisons humanitaires. Reuters

Après le régime syrien, ses alliés se sont engagés à respecter l’accord de cessez-le-feu, conclu vendredi entre la Russie et les Etats-Unis, et dont le contenu n’a pas encore été rendu public. Pour sa part, Washington a exhorté les rebelles, partagés entre prudence et scepticisme, à accepter la trêve.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L’accord de cessez-le-feu a besoin d’être éclairci pour éviter des interprétations contradictoires. Il est par exemple question d’empêcher l’aviation syrienne d’opérer au-dessus de certains secteurs de Syrie. Mais lesquels sont concernés et contre quels groupes? Seuls Moscou, Washington et quelques capitales le savent.

Malgré ces zones d’ombres, le commandant militaire des alliés de l’armée syrienne s’est engagé, samedi soir, à respecter la trêve. Dans un long communiqué diffusé par des médias proches du régime syrien, ce commandant, dont le nom n’est pas précisé, a assuré que ses forces respecteront toutes les décisions prises par le gouvernement syrien.

Selon des experts à Beyrouth, plus de 20 000 alliés se battent aux côtés de l’armée syrienne. Il s’agit de Libanais du Hezbollah et de volontaires iraniens, irakiens et afghans.

Le communiqué ajoute que l’armée syrienne et ses alliés continueront leur combat sans merci contre le groupe Etat islamique et l’ex-front al-Nosra, qui ne sont pas concernés par la trêve. Ils se réservent aussi le droit de riposter à toute violation du cessez-le-feu de la part des rebelles.

Les Etats-Unis semblent avoir plus de mal à convaincre leurs amis d’accepter le cessez-le-feu. L'émissaire américain pour la Syrie a exhorté les rebelles, dans une lettre en arabe, à respecter l’accord de Genève. Selon Michael Ratney, cette trêve peut arrêter les frappes syriennes contre les civils et l'opposition.

A (RE)LIRE : Syrie: le régime approuve l'accord de trêve russo-américain

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.