Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens

Mahmoud Abbas est le dernier signataire des accords d’Oslo en vie

Mahmoud Abbas (au milieu), ému, les yeux rougis, au premier rang, lors des funérailles de Shimon Peres, ce vendredi 30 septembre 2016.
Mahmoud Abbas (au milieu), ému, les yeux rougis, au premier rang, lors des funérailles de Shimon Peres, ce vendredi 30 septembre 2016. REUTERS/Abir Sultan/Pool

Aux funérailles de Shimon Peres ce vendredi 30 septembre à Jérusalem, beaucoup d'invités de marque. Mais l'un d'eux a particulièrement retenu l'attention : Mahmoud Abbas. Le président de l'Autorité palestinienne a tenu à être présent pour cet hommage, une décision critiquée par une partie des Palestiniens. Mais, peu importe, pour le dirigeant palestinien qui a serré la main du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu alors que les discussions entre les deux hommes ont cessé depuis plus de six ans.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

Assis au premier rang, Mahmoud Abbas a les yeux rougis par la cérémonie d'adieu à Shimon Peres. Le président de l'Autorité palestinienne, entouré par Donald Tusk, le président du Conseil européen, et Victor Orban, le Premier ministre hongrois, a l'air visiblement ému. A la fin de l'hommage, il a enlacé la fille du prix Nobel de la Paix 1994.

On retiendra aussi une poignée de main et quelques mots échangés avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Ces derniers mois, le chef du gouvernement israélien n'a cessé d'accuser Mahmoud Abbas d'encourager les attaques contre les civils et les forces armées israéliennes. Ce vendredi, Benyamin Netanyahu a cependant remercié le président de l'Autorité palestinienne de sa présence, ce dernier lui répondant que ça faisait longtemps que les deux dirigeants ne s'étaient pas rencontrés.

Le dernier face-à-face entre les deux hommes remonte à septembre 2010 : six années pendant lesquelles le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens n'a pas avancé d'un pouce. Avec la mort de Shimon Peres, l'un des acteurs majeurs des accords d'Oslo, c'est aussi la fin d'une époque. Mahmoud Abbas aujourd'hui reste le seul signataire de ces accords encore en vie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.