Accéder au contenu principal
Arabie saoudite

Arabie saoudite: un riche prince relance le débat sur les femmes et la conduite

Le prince saoudien al-Walid ben Talal, en 2015 à Riyad.
Le prince saoudien al-Walid ben Talal, en 2015 à Riyad. AFP PHOTO / FAYEZ NURELDINE

Le prince et milliardaire saoudien al-Walid ben Talal, connu pour son franc-parler, a lancé un vibrant appel pour que les femmes obtiennent enfin le droit de conduire en Arabie saoudite, seul pays au monde où elles ne peuvent pas prendre le volant.

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad,  Clarence Rodriguez

Réputé pour ses prises de position en public en faveur des femmes, le prince al-Walid ben Talal, neveu de feu le roi Abdallah, exhorte les autorités à autoriser les femmes à conduire. « Arrêtez le débat. Il est temps que les femmes conduisent », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Et d'ajouter qu'autoriser les femmes à conduire est désormais « une demande sociale urgente que la conjoncture économique justifie ».

Conduire devient en effet une nécessité pour les Saoudiennes qui aspirent à plus d’autonomie. S'offrir les services d'un chauffeur est devenu onéreux. Toutes les familles n'ont pas (ou plus) les moyens. En cette période d’austérité et de crise, un salaire ne suffit plus dans un ménage, et les femmes sont désormais contraintes de sortir de chez elles pour aller travailler. Mais encore faut-il qu’on leur laisse l’occasion de conduire, d’enclencher la vitesse supérieure. Reste à voir si cet appel sera entendu.

→ À relire : VTC, Uber et les Saoudiennes ; les raisons d'un carton

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.