Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: violents combats dans l'ouest du pays

Capture d'écran d'une vidéo diffusée par la chaîne TV pro-Houthie al-Masirah montrant le vaisseau saoudien en flammes après l'attaque kamikaze.
Capture d'écran d'une vidéo diffusée par la chaîne TV pro-Houthie al-Masirah montrant le vaisseau saoudien en flammes après l'attaque kamikaze. Reuters

Au Yémen, depuis plusieurs jours, les combats se concentrent dans l'ouest du pays, sur le littoral de la Mer Rouge. Les affrontements ont fait des centaines de morts depuis le début de l'année et la rébellion chiite du Yémen a même frappé un navire de guerre saoudien en mer.

Publicité

Deux marins saoudiens ont été tués lorsque leur frégate a été attaquée par plusieurs embarcations à bord desquelles se trouvaient des combattants de la rébellion chiite des Houthis du Yémen. L'un des trois bateaux kamikazes a explosé, provoquant un incendie à bord du navire saoudien.

Cette attaque spectaculaire s'est déroulée au large de la ville portuaire de Hodeida contrôlée par les rebelles, sur cette côte occidentale du Yémen théâtre d'une vaste offensive lancée le 7 janvier dernier.

Les forces loyalistes tentent de reprendre les localités côtières. Offensive menée de concert avec la coalition commandée par l'Arabie Saoudite entrée en guerre en mars 2015 au Yémen, pour y combattre l'insurrection houthie et ses alliés proches de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh.

Les combats sont meurtriers, notamment à Mokha où les forces loyalistes appuyées par la coalition ont repris le port et progressent actuellement dans les rues de la ville. Selon des sources militaires et médicales citées par l'Agence France Presse, des avions de combat et des hélicoptères Apache visent les positions rebelles qui opposent une forte résistance.

L'intervention de la coalition arabe a fait des milliers de morts au Yémen depuis 2015. Une enquête de l'ONU portant sur 10 frappes aériennes affirme que ces dernières ne visaient pas des cibles légitimes et pourraient être qualifiées de crimes de guerre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.