Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: 40 morts dont un haut responsable de l'armée dans des combats

Le général Ahmad Saif al Yafii a été tué par un tir de missile visant un camp militaire à l'extérieur de Mokha. Ici, un soldat pro-gouvernemental sur les quais du port yéménite le 9 février 2017.
Le général Ahmad Saif al Yafii a été tué par un tir de missile visant un camp militaire à l'extérieur de Mokha. Ici, un soldat pro-gouvernemental sur les quais du port yéménite le 9 février 2017. SALEH AL-OBEIDI / AFP

De nouveaux combats au Yémen ont fait 40 morts, dont un haut responsable de l'armée, dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 février. Ces affrontements se sont déroulés dans le sud du pays, dans une région que les forces loyalistes tentent de reprendre aux rebelles houthis.

Publicité

Le général Ahmad Saif al Yafii a été tué par un tir de missile alors qu'il se trouvait dans un camp militaire à l'extérieur de Mokha. Cette ville portuaire du sud-ouest du Yémen a été reprise récemment par les forces loyalistes qui combattent les rebelles houthis. Les affrontements dans la zone se poursuivent. Ils ont fait plusieurs dizaines de morts ces dernières heures.

Cela fait deux ans que la guerre civile fait rage au Yémen. Les Houthis, des chiites soutenus par l'Iran, se sont emparés de la capitale Sanaa et de pans entiers du pays, à l'Ouest et au Nord. Des régions que les forces fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi tentent de reconquérir.

Elles sont aidées par une coalition de pays menée par l'Arabie saoudite. Dans ce chaos, la population civile souffre. En deux ans, au moins 10 000 personnes sont mortes, de nombreuses autres ont été déplacées. Selon l'ONU, 7 millions de Yéménites seraient aujourd'hui au bord de la famine, dont 460 000 enfants.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.