Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: les forces gouvernementales contrôlent le détroit de Bab el-Mandeb

Des écoliers yéménites devant une école détruite par une frappe aérienne, à Taëz, le 16 mars 2017.
Des écoliers yéménites devant une école détruite par une frappe aérienne, à Taëz, le 16 mars 2017. Ahmad AL-BASHA / AFP

C'est un conflit dont on parle peu, mais qui continue de provoquer un grand nombre de victimes : la guerre au Yémen, entre les forces loyalistes et les rebelles houtis, a fait plus de 7 000 morts, depuis l'intervention de l'Arabie saoudite, en mars 2015. Depuis le début de l'année 2017, les forces loyalistes et l'Arabie saoudite, qui les soutient, se concentrent sur un nouveau front, à l'ouest du pays et, en particulier, sur le littoral stratégique, qui longe la mer Rouge.

Publicité

L'offensive a débuté le 7 janvier 2017. Objectif : reprendre les zones longeant la mer Rouge, sur 450 kilomètres environ, du détroit stratégique de Bab el-Mandeb aux zones situées près de la frontière saoudienne.

Le général Ahmad Assi, porte-parole de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite, fait le point : « Nous voulons sécuriser le littoral yéménite, saisir tous les ports. Aujourd’hui Bab el-Mandeb est sécurisée ; al-Moura, la ville, et al-Moura, le port, sont sécurisés. »

Offensives en cours à Taëz

« On travaille aujourd’hui pour briser le siège de Taëz du côté Ouest. Aujourd’hui, même s’il y a un combat au niveau du camp Ad Walit, à l’ouest de Taëz, si cette opération se termine avec des résultats positifs, on peut dire que le siège ouest de Taëz sera brisé. Ça, c’est la situation aujourd’hui du côté ouest du Yémen », a-t-il précisé.

La prochaine cible des forces loyalistes et de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite pourrait être le port d'Hodeida. Mais ce port est l'un des principaux points d'accès de l'aide humanitaire dans les zones contrôlées par la rébellion. Et, selon les Nations unies, une extension du conflit dans ce secteur pourrait accroître le risque de crise humanitaire et de famine au Yémen.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.