Accéder au contenu principal
Israël

Israël: le gouvernement approuve un projet de loi de nationalité

Selon le projet de loi Jérusalem est «la capitale unique» de l'Etat d'Israël.
Selon le projet de loi Jérusalem est «la capitale unique» de l'Etat d'Israël. Frassineti Mimmo/AGF/UIG via Getty Images

Le gouvernement israélien promeut un projet de loi qui devra définir Israël comme nation juive. L’arabe, parlé par 17,5% de la population, ne sera plus langue officielle en Israël. Le projet de loi doit encore être présenté au Parlement pour être entériné.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

Feu vert d’une commission ministérielle israélienne à ce nouveau projet de loi déjà très controversé, un texte qui cherche à définir Israël en tant que nation juive.

Le projet qui a connu plusieurs moutures dans le passé est né de l'initiative d’un ancien chef des services de sécurité intérieure, le député Likoud Avi Dichter. L’Etat d'Israël est considéré comme la patrie du peuple juif, selon le texte. Le droit à l’autodétermination au sein du pays est réservé au peuple juif. Le drapeau, l’hymne national et autres icônes sont définis comme des symboles officiels.

Il est aussi question du droit de retour du peuple juif sur sa terre. Le rassemblement des juifs exilés, la colonisation juive, les relations avec la diaspora juive, le calendrier juif et les lieux saints.

Jérusalem est déterminée comme étant la capitale du pays. Et aussi le projet relègue la langue arabe au second plan. Elle ne sera plus reconnue comme langue officielle en Israël. Le projet de loi doit encore recevoir dans les 60 jours l’aval du Parlement israélien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.