Accéder au contenu principal
Irak

Irak: décès de la 3e journaliste d'«Envoyé spécial» à Mossoul

Véronique Robert décédée ce samedi 24 juin des suites de ses blessures était une spécialiste des terrains de guerre, rappelle dans un communiqué France Télévisions.
Véronique Robert décédée ce samedi 24 juin des suites de ses blessures était une spécialiste des terrains de guerre, rappelle dans un communiqué France Télévisions. Karim SAHIB/AFP

On apprend ce samedi matin le décès de Véronique Robert, journaliste franco-suisse grièvement blessée à Mossoul en Irak, lundi dernier, dans l'explosion d'une mine qui a aussi coûté la vie à deux autres journalistes: l'Irakien Bakhtiyar Haddad et le Français Stéphan Villeneuve.

Publicité

Ågée de 54 ans, Véronique Robert avait effectué plusieurs reportages en Irak, notamment pour Paris-Match. Grand reporter, elle était de retour à Mossoul pour l'émission « Envoyé Spécial » de France Télévisions.

Une disparition « cauchemardesque » réagit Christophe Deloire de l'organisation Reporters sans frontières, interrogé par RFI. « On savait qu’elle avait été gravement atteinte lors de l’explosion de la mine à Mossoul. Elle avait été transférée sur une base américaine à Bagdad où elle avait été opérée par un chirurgien français.

Elle avait été transférée la nuit précédente à l’hôpital militaire de Percy près de Paris et hier ses proches disaient qu’elle allait mieux, que son état de santé s’était amélioré. Il y a quelques jours, le pronostic vital n’était plus engagé. Donc une grande amélioration semblait se dessiner et puis ce matin, c’est cette terrible surprise ».

Trois journalistes ont été tués par l'explosion de cette mine: le Français Stéphan Villeneuve et l'Irakien Bakhtiyar Addad. Samuel Forey, un troisième journaliste français qui les accompagnait a été blessé légèrement.

« Il y (a) quelques jours - il y a une semaine - elle embarquait pour Mossoul. Elle allait faire un reportage pour « Envoyé spécial » avec des collègues. Elle allait témoigner, elle allait faire son travail de journaliste. Elle avait pris des précautions.

Malchance absolue, un pied posé sur une mine et on en est maintenant à comptabiliser les décès. Et ça fait trois grands reporters de plus sur la liste des grands reporters morts lors de leurs grands reportages sur des zones de guerre », conclut Christophe Deloire.

L'Elysée a annoncé mardi que Stephan Villeneuve allait être fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

La bataille de Mossoul tue civils et combattants

Un kamikaze a tué 12 personnes en se faisant exploser parmi des civils fuyant la vieille ville de Mossoul, où des jihadistes acculés résistent durement aux forces irakiennes cherchant à les chasser de leur dernier fief urbain en Irak. 

Quelque 100.000 personnes restent prises au piège dans la vieille ville par les jihadistes qui les utilisent comme boucliers humains alors que les forces irakiennes progressent de jour en jour. Les forces irakiennes ont lancé l'offensive sur ce secteur qui leur échappait encore le 18 juin dernier.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.