Accéder au contenu principal
Turquie / Qatar

Turquie: le président Erdogan défend le Qatar

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au palais présidentiel à Ankara, le 25 juin 2017.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au palais présidentiel à Ankara, le 25 juin 2017. REUTERS/Umit Bektas

La crise se poursuit entre le Qatar et les pays arabes qui ont décidé de l'isoler diplomatiquement. Face à la pression de l'Arabie saoudite et de ses alliés, le Qatar trouve du soutien, notamment celui de la Turquie où le président Erdogan a estimé ce dimanche que l'ultimatum récemment adressé au Qatar était «contraire au droit international».

Publicité

Les demandes adressés au Qatar vont « trop loin », elles constituent « une attaque contre les droits souverains d'un pays ». Le président turc hausse le ton et réaffirme son soutien à Doha.

Turquie et Qatar ont des positions souvent très proches. Les deux pays n'ont par exemple jamais caché leur soutien à la mouvance des Frères Musulmans dans la région. Alors que la confrérie est jugée nuisible et dangereuse par l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis ou encore l'Egypte, qui ont entamé un véritable bras de fer avec le Qatar début juin.

Lorsque cette crise a éclaté, le Parlemnt turc a immédiatement approuvé la mise en oeuvre d'un accord militaire conclu avec le Qatar trois ans plus tôt et qui prévoit le déploiement de plusieurs milliers de soldats dans une base turque au Qatar. Des militaires turcs se trouvent déjà sur le sol de l'émirat pour des exercices conjoints.

Ankara a en outre commencé à expédier des milliers de tonnes de denrées alimentaires à destination du Qatar, dont la frontière terrestre avec l'Arabie saoudite est fermée et qui n'a plus de liaisons aériennes avec les pays qui ont décidé de l'isoler...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.