Accéder au contenu principal
Egypte

L'Arabie saoudite et ses alliés maintiennent le «boycott» du Qatar

Les ministres des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite Abdelal-Jubeir (2-g), des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan (g), de l'Egypte Sameh Chroukry (d)et du Bahreïn Khalid bin Ahmed al-Khalifa (2-d), au Caire, le 5 juillet 2017.
Les ministres des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite Abdelal-Jubeir (2-g), des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan (g), de l'Egypte Sameh Chroukry (d)et du Bahreïn Khalid bin Ahmed al-Khalifa (2-d), au Caire, le 5 juillet 2017. REUTERS/Khaled Elfiqi

Les ministres des Affaires étrangères des quatre pays qui boycottent le Qatar, l'Arabie Saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et le Bahreïn se sont réunis mercredi 5 juillet au Caire pour examiner la suite de leur action a l'égard de Doha. Dans un communiqué commun, ils ont indiqué qu'ils maintiendront les mesures de «boycott» a l'égard de Doha tant qu'elle poursuivra son soutien à l'extrémisme et au terrorisme. Une nouvelle réunion des quatre est prévue à Manama au Bahreïn.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Le communiqué des quatre pays indique qu'il n'est pas question de lever l'embargo contre le Qatar tant que ce pays n'aura pas accepté de s'impliquer dans la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme.

L'Arabie Saoudite, l'Egypte, les Emirats arabes unis et le Bahreïn exigent du Qatar de ne plus offrir l'asile a des membres d'organisations terroristes, à faire cesser le discours médiatique appelant à la haine et à ne plus s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays arabes.

Le communiqué appelle aussi la communauté internationale à intervenir en mettant la pression sur le Qatar dans le cadre de l'engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Les ministres des affaires étrangères des quatre pays réunis au Caire ont indiqué que la réponse du Qatar a leurs exigences était « négative ». Ils ont ajouté que de nouvelles mesures pouvaient être adoptées « en temps opportun ». Le ministre du Bahreïn a indiqué que la question du gel de la participation du Qatar au Conseil de Coopération du Golfe sera soulevée lors de la prochaine réunion du CCG.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.