Accéder au contenu principal
Territoires Palestiniens / Israël

Colonisation: l'ONG israélienne La Paix maintenant dénonce une année record

En 2017, Israël a multiplié les projets de nouvelles colonies comme ici à Amichaï, entre Ramallah et Naplouse en Cisjodanie occupée par Israël, le 20 juin 2017.
En 2017, Israël a multiplié les projets de nouvelles colonies comme ici à Amichaï, entre Ramallah et Naplouse en Cisjodanie occupée par Israël, le 20 juin 2017. ©MENAHEM KAHANA/AFP

Les autorités israéliennes approuvent la construction de 2 646 logements de plus dans les colonies de Cisjordanie, dénombre l'organisation non gouvernementale La Paix maintenant qui dénonce une flambée dans le nombre de projets avancés en 2017. Cette année est, selon ses calculs, une année record en la matière depuis 2014.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Parmi tous les projets qui ont reçu l'approbation des autorités israéliennes cette semaine du 16 octobre 2017, certains inquiètent particulièrement les adversaires de la colonisation. Deux nouvelles localités doivent notamment être créées pour accueillir les habitants de colonies sauvages qui ont dû être rasées.

Anat Ben Nun, porte-parole de l'organisation La Paix maintenant, considère que le gouvernement israélien envoie un message très clair aux colons. « Il leur dit : "construisez illégalement sur n'importe quel terrain. S'il s'avère que ce sont des terres privées, on vous relogera dans une autre colonie ou on en créera une pour vous". La colonisation devient une priorité qui prime sur l'état de droit et sur la possibilité d'une paix dans le futur ».

Selon La Paix maintenant, ce sont les dossiers de plus de 6 700 nouveaux logements dans les colonies qui ont été avancés en 2017. Un nombre deux fois et demi supérieur à celui de l’année précédente. « Nous constatons à quel point le gouvernement israélien a perdu toute inhibition. Il promeut la colonisation dans toute la Cisjordanie, y compris dans les colonies les plus isolées qui ne feront jamais partie d'Israël dans le cadre d'un accord », dénonce l’ONG.

La Paix maintenant explique cette hausse par l'absence d'une forte pression internationale, une administration américaine moins opposée à la colonisation et des pays européens qui se font peu entendre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.