Accéder au contenu principal
Jordanie / France

France: à Paris, Macron évoque Jérusalem avec le roi de Jordanie Abdallah II

Le roi de Jordanie Abdallah II reçu à l'Elysée par Emmanuel Macron, le 19 décembre 2017.
Le roi de Jordanie Abdallah II reçu à l'Elysée par Emmanuel Macron, le 19 décembre 2017. LUDOVIC MARIN / AFP

Après son étape romaine, Abdallah II, dont le pays possède un rôle historique sur les lieux saints chrétiens et musulmans de Jérusalem, a été reçu à Paris par le président français Emmanuel Macron.

Publicité

Abdallah II de Jordanie a été reçu au Vatican puis à Paris ce mardi 19 décembre. Au pape François, le souverain jordanien a offert un tableau représentant la Vieille Ville de Jérusalem.

Un geste symbolique après la récente décision américaine de considérer la ville comme capitale d'Israël, alors que les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est.

« Cette visite intervient dans un moment extrêmement critique pour toute la région », affirme Emmanuel Macron, dont l'entretien avec le souverain jordanien était largement consacré à la prise de position de Donald Trump.

« Pour nous, la décision américaine de reconnaitre unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël est contraire au droit international, a affirmé Abdallah II de Jordanie. Et nous sommes d'accord pour affirmer qu'il n'y a pas d'alternative à la solution à deux Etats et qu'il n'y a pas de solution sans Jérusalem. »

Ce constat est partagé par le chef d'Etat français. Mais Emmanuel Macron estime que « le temps n'est pas venu » pour une initiative française à l'ONU à propos du Proche-Orient.

Mahmoud Abbas reçu à son tour à l'Elysée

Selon le président, rien ne peut remplacer des négociations israélo-palestiniennes, même si elles sont inexistantes aujourd'hui.

« Cette paix ne peut exister que par la négociation entre les deux partis, que nous pouvons faciliter, que nous pouvons aider à devenir, mais à laquelle nous ne pouvons nous substituer », a-t-il déclaré.

Le président français ajoute qu'il attend des États-Unis qu'ils dévoilent la totalité de leur projet pour le Proche-Orient. D'ici là, le président palestinien Mahmoud Abbas sera reçu ce vendredi 22 décembre à l'Élysée par Emmanuel Macron.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.