Accéder au contenu principal
Israël / France

Israël: un employé du consulat de France à Jérusalem emprisonné depuis un mois

Le consulat général de France à Jérusalem.
Le consulat général de France à Jérusalem. © Neta / Wikimedia Commons

L’agent consulaire, un Français d’une vingtaine d’années et chauffeur pour le consulat de France à Jérusalem, a été arrêté par les autorités israéliennes mi-février. Il est suspecté d’avoir convoyé des armes depuis la bande de Gaza. Il sera présenté lundi 19 mars devant un tribunal israélien qui doit l’inculper, a confirmé le ministère de la Justice de l’Etat hébreu.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah,  Marine Vlahovic

Le chauffeur en question, un ressortissant français de 24 ans, travaille pour le consulat de France à Jérusalem depuis plus d’un an. Détenteur d’un passeport de service, c’est-à-dire qu’il ne bénéficie pas d’immunité diplomatique, le jeune homme a été arrêté par les autorités israéliennes il y a un mois et placé depuis en détention administrative dans le plus grand secret.

Selon certaines sources, il aurait avoué avoir convoyé à plusieurs reprises des dizaines d’armes depuis la bande de Gaza au moyen d’une voiture diplomatique qui ne peut pas être contrôlée par les Israéliens, mais se défend de les avoir transportées pour le compte d'organisations terroristes.

Un agent de sécurité arrêté

Un agent de sécurité palestinien travaillant au consulat de France a lui aussi été arrêté dans le cadre de cette affaire. Et selon le porte-parole de l’ambassade de France à Tel Aviv, cette affaire est prise très au sérieux.

L’agent consulaire doit être inculpé ce lundi au cours d’une audience qui se déroulera au tribunal de Beer-Sheva à la mi-journée. Tous les scénarios sont possibles, il n’est pas exclu que le chauffeur ait été manipulé. Le consulat de France ainsi que le quai d’Orsay n'ont jusqu'à présent pas commenté l'affaire.

Silence

Pendant un mois, les autorités françaises et israéliennes sont restées silencieuses sur le placement en détention administrative du chauffeur. Une longue période qui pose question, à quelques jours seulement de la visite du ministre français des Affaires étrangères dans la région.

Par ailleurs, les conditions de son arrestation restent encore à éclaircir, tout comme celle d'un agent de sécurité palestinien du consulat général mis en cause dans cette même affaire. Une affaire qui pourrait être liée à une importante saisie d'armes opérée récemment par la police israélienne dans différents quartiers de Jérusalem-Est.

En 2013, la représentation diplomatique française à Jérusalem avait déjà été frappée par un scandale similaire. A l'époque, un chauffeur du consulat avait été exfiltré après un flagrant délit de trafic d'or et de tabac entre la Jordanie et la Cisjordanie.

(Re) lire : Bande de Gaza: sérieuse montée des violences entre Palestiniens et Israéliens

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.