Accéder au contenu principal
Ligue arabe

Sommet de la Ligue arabe: Riyad place Jérusalem et l'Iran en tête des priorités

Photo de famille le 15 avril 2018 au 29e sommet de la Ligue arabe à Dhahran en Arabie saoudite.
Photo de famille le 15 avril 2018 au 29e sommet de la Ligue arabe à Dhahran en Arabie saoudite. REUTERS/Hamad I Mohammed

Le sommet de la Ligue arabe s’est tenu ce dimanche 15 avril. L'Arabie saoudite accueillait cette réunion annuelle. Il a été question de la Syrie, au lendemain des frappes occidentales. Mais la réunion a été dominée par la question de Jérusalem et par les tensions avec l'Iran. 

Publicité

La Ligue arabe appelle à « réactiver le processus politique en Syrie », pays suspendu de l'organisation depuis 2011, en raison de sa répression du soulèvement.

En accueillant la vingtaine de représentants des pays arabes, le roi Salman a réaffirmé sans surprise sa condamnation de la politique iranienne dans la région. Le souverain a qualifié « d'agressive » l'attitude de la République islamique, l'accusant de « terrorisme » et « d'ingérences flagrantes » dans les affaires des pays arabes, dans le communiqué final du sommet de ce dimanche.

La réunion a été largement consacrée au dossier israélo-palestinien, rejetant la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël. Il y a quelques semaines, le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman avait évoqué le droit des Israéliens à disposer de leur Etat, ce qui avait été interprété comme un nouveau signe de rapprochement entre l'Arabie saoudite et l'Etat hébreu qui ont en commun leur opposition à Téhéran.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.