Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens / Gaza

Cisjordanie: manifestation à Bethléem pour la levée des sanctions à Gaza

Manifestation de Palestiniens à Bethléem, ce mercredi 20 juin 2018, demandant au président Abbas de lever les sanctions contre la bande de Gaza.
Manifestation de Palestiniens à Bethléem, ce mercredi 20 juin 2018, demandant au président Abbas de lever les sanctions contre la bande de Gaza. REUTERS/Mussa Qawasma

Au Proche-Orient, des voix s’élèvent contre la politique de l’Autorité palestinienne à l’égard de la bande de Gaza. Un mouvement de solidarité sans précédent avec Gaza prend forme en Cisjordanie pour demander la levée des sanctions imposées par l’Autorité palestinienne. Il s’agit entre autres de l’amputation des salaires des fonctionnaires de l’enclave, déjà en proie à une grave crise humanitaire et économique. Des mesures censées faire pression sur le Hamas qui gouverne de facto la bande de Gaza depuis dix ans, mais qui sont inacceptables pour les manifestants. Mercredi, pour la troisième fois en dix jours et malgré la répression policière dont ils ont été victimes il y a quelques jours, ils étaient de nouveau rassemblés pour crier leur colère. Reportage.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Bethléem,  Marine Vlahovik

Sur leurs pancartes, ils demandent la levée des sanctions financières contre Gaza. Ils sont à peine une centaine de manifestants coincés sur un bout de trottoir à l’entrée de Bethléem avec dans leur ligne de mire l’Autorité palestinienne :

« C’en est trop et l’Autorité palestinienne le fait en notre nom, s'insurge une femme. Mais en essayant de punir le Hamas, ils punissent en fait deux millions de civils palestiniens. »

Malgré les promesses, les salaires de dizaines de milliers de fonctionnaires de l’enclave palestinienne sont toujours amputés et il est impensable pour George de ne pas afficher sa solidarité avec les Gazaouis. « C’est inacceptable, dit-il. Rien ne peut justifier qu’ils n’aient pas de quoi manger ou boire, et ils subissent en plus le blocus israélien depuis 11 ans. »

Alors que la bande de Gaza connait une crise humanitaire et économique sans précédent ainsi qu'un nouveau regain de tension avec Israël, il y a urgence à mettre fin au conflit fratricide entre le Fatah et le Hamas, selon Hamza. « Récemment on parle même de faire sortir Gaza des Territoires palestiniens. Nous voulons que la division prenne fin, maintenant », martèle-t-il.

Une nouvelle manifestation est annoncée pour ce week-end à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne.

(Ré) écouter : Gaza: le quotidien dans un territoire au bord de l’asphyxie (Décryptage)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.