Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: les jihadistes disent vouloir poursuivre le combat à Idleb

Les rebelles avaient jusqu'à ce dimanche 14 octobre minuit pour évacuer une zone devant être démilitarisée dans la province d'Idleb (illustration).
Les rebelles avaient jusqu'à ce dimanche 14 octobre minuit pour évacuer une zone devant être démilitarisée dans la province d'Idleb (illustration). REUTERS/Ammar Abdullah

Les jihadistes, majoritaires dans la province syrienne d'Idleb, ont indiqué ce dimanche 14 octobre vouloir poursuivre le combat contre le régime syrien. Ils occupaient toujours une zone devant être démilitarisée, après la date limite prévue pour leur départ par le plan russo-turc.

Publicité

Le sort de l'accord russo-turc conclu pour éviter un assaut meurtrier du régime syrien contre Idleb semble de plus en plus fragile. « Nous n'abandonnerons pas le choix du jihad et du combat pour réaliser les objectifs de notre révolution bénie, en premier lieu faire tomber le régime criminel », ont écrit ce dimanche dans un communiqué les jihadistes du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS), qui contrôlent la majeure partie de la province, dernier bastion insurgé et jihadiste en Syrie.

En vertu de l'accord conclu entre la Russie, alliée du régime syrien de Bachar al-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, une zone démilitarisée doit être établie aux limites de la province d'Idleb pour séparer les territoires contrôlés par le régime de ceux tenus par les insurgés et les jihadistes.

Les combattants de Hayat Tahrir al-Cham devaient en principe se retirer de cette zone d'ici ce dimanche minuit pour que l'accord tienne. Mais selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), aucun retrait visible n'a été constaté avant la date butoir.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.