Accéder au contenu principal
Iran

Iran: le lancement d’une fusée contrarie la France et les Etats-Unis

Des images du lancement du satellite iranien à la télévision.
Des images du lancement du satellite iranien à la télévision. Reuters TV/via REUTERS IRAN OUT

L'Iran a bien tenté de lancer un satellite dans l'espace, malgré les mises en garde des Etats-Unis et la France, qui avaient affirmé que la fusée utilisait la même technologie que les missiles balistiques, ce qui serait non conforme à une résolution du Conseil de sécurité.

Publicité

De notre correspondant à TéhéranSiavosh Ghazi

Selon le ministre des Télécommunications, la fusée a bien réussi à porter le satellite d'observation Omid à 500 kilomètres de la Terre. Mais une fois arrivé sur place, le troisième étage de la fusée n'a pas atteint la vitesse nécessaire pour placer le satellite sur son orbite. Les médias iraniens ont diffusé les images du lancement de la fusée. Les Etats-Unis et la France avaient critiqué par avance ce lancement.

Début janvier, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avait affirmé que ce lancement défiait la résolution 2231 du Conseil de sécurité, qui demande à l'Iran de ne pas mener d'activités sur des missiles capables de porter des têtes nucléaires. Washington et Paris estiment que l'Iran utilise la même technologie dans ses missiles balistiques et ses fusées.

Même si le satellite d'observation n'a pas été mis en orbite, l'utilisation de la fusée pour son lancement sera certainement considérée comme une provocation. Surtout qu'un autre lancement, pour un second satellite, doit intervenir dans les prochains jours. Lundi, le président Rohani avait rejeté ces critiques, affirmant que l'Iran allait utiliser une fusée de construction entièrement iranienne pour lancer un satellite construit par les ingénieurs de son pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.