Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: près de 31 000 réfugiés irakiens vont être rapatriés dans leur pays

Femmes et enfants fuyant le village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, en Syrie, le 14 mars 2019 (Photo d'illustration).
Femmes et enfants fuyant le village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, en Syrie, le 14 mars 2019 (Photo d'illustration). REUTERS/Issam Abdallah

Les autorités kurdes en Syrie ont annoncé jeudi 11 avril avoir conclu un accord avec Bagdad pour le rapatriement de milliers de ressortissants irakiens vivant dans les camps de déplacés du nord-est syrien, où ont récemment été accueillies des familles de combattants du groupe État islamique.

Publicité

De notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Le nombre de ressortissants irakiens qui seront rapatriés dans leur pays est estimé à 31 000. Il s’agit de civils dont de nombreux enfants seuls, des personnes âgées ou handicapées et des femmes enceintes. La plupart viennent de Baghouz, le dernier fief du groupe État islamique, d’où plus de 60 000 personnes avaient été évacuées entre décembre et mars derniers, au plus fort de l’offensive contre le groupe jihadiste. Ces déplacés sont actuellement logés dans des camps érigés par les autorités kurdes dans l’est de la Syrie.

Une délégation du gouvernement irakien a visité certains de ces camps et a rencontré les responsables kurdes pour discuter des modalités de ce rapatriement. « Pour l’instant, 4 000 personnes se sont inscrites pour profiter de cet accord », a déclaré à l’AFP Mahmoud Kero, le responsable des camps.

Le début des transferts attend l’ouverture de la frontière par les autorités irakiennes. Cette opération s’étalera sur plusieurs mois car l’infrastructure pour accueillir ce nombre de déplacés n’est pas encore prête en Irak, où ces familles ont souvent tout perdu.

Une grande partie de cette population vient des provinces de Ninive et de Salah ad-Din, d’anciens fiefs du groupe État islamique qui ont subi d’importantes destructions pendant la guerre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.