Accéder au contenu principal
Israël

L'antisémitisme en hausse dans le monde, selon l'université de Tel-Aviv

Le président israélien, Reuven Rivlin (à gauche), le Premier ministre Benyamin Netanyahu et l'ancien maire de Jérusalem, Nir Barkat, durant les cérémonies de commémoration de la Shoah au Mémorial de Yad Vashem,  le 2 mai 2019.
Le président israélien, Reuven Rivlin (à gauche), le Premier ministre Benyamin Netanyahu et l'ancien maire de Jérusalem, Nir Barkat, durant les cérémonies de commémoration de la Shoah au Mémorial de Yad Vashem, le 2 mai 2019. ABIR SULTAN / POOL / AFP

Israël commémore aujourd'hui la Shoah, le massacre de près de six millions de juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Ce jeudi matin, les sirènes ont retenti dans tout le pays et les Israéliens ont cessé toute activité pendant deux minutes en mémoire des victimes. Chaque année également, à l'occasion de cette journée de commémoration, l'université de Tel-Aviv publie un rapport sur l'antisémitisme dans le monde. Et selon cette étude, 73 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les attaques antisémites ont marqué une hausse de 13% en 2018.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

C'est aux États-Unis que l'attaque la plus violente menée contre des juifs a eu lieu l'an dernier. Le 27 octobre, 13 personnes ont été tuées alors qu'elles étaient en train de prier dans une synagogue de Pittsburgh en Pennsylvanie. Plus d'un quart des attaques violentes ont eu lieu aux États-Unis, relève cette étude.

Hausse marquée en Europe

Mais selon les chercheurs israéliens, la hausse de l'antisémitisme est encore plus marquée en Europe. Les attaques contre des juifs ont augmenté de 73% en France, de 70% en Allemagne. « L'antisémitisme a progressé au point de remettre en question le maintien de communautés juives dans de nombreuses parties du monde », déplore Moshe Kantor, président du Congrès juif européen, une organisation représentant les juifs du continent.

Trois continents touchés

Selon les auteurs de ce rapport, l'antisémitisme est promu activement par des dirigeants sur trois continents: l'Amérique, l'Asie et l'Europe. Ils visent spécifiquement des responsables vénézuéliens, turcs, polonais et ukrainiens. « Les forces politiques où l'antisémitisme ou le racisme font partie de leurs propos, de leur héritage ou de leur idéologie ne pourront jamais être nos alliés », a déclaré le président israélien Reuven Rivlin, lors d'une cérémonie officielle, mercredi soir.

Un rappel destiné au Premier ministre tout juste réélu : Benyamin Netanyahu, accusé de fermer les yeux sur des dérives antisémites de gouvernements alliés.

 À lire aussi : France: des milliers de personnes rassemblées contre l’antisémitisme

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.