Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: l'armée bombarde une position turque au nord de Hama

Les forces de l'armée syrienne pénètrent dans la ville de Kafr Nabuda, à environ 40 km au nord de Hama, le 11 mai 2019. (Image d'illustration).
Les forces de l'armée syrienne pénètrent dans la ville de Kafr Nabuda, à environ 40 km au nord de Hama, le 11 mai 2019. (Image d'illustration). George OURFALIAN / AFP

Les accrochages se multiplient entre l’armée syrienne et les troupes turques qui déploient plusieurs centaines de soldats dans douze postes d’observation à Hama et d’Idleb. Ces deux provinces du nord-ouest de la Syrie sont le théâtre de violents combats depuis le 30 avril entre les troupes gouvernementales syriennes et des groupes jihadistes et des rebelles pro-turcs.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

Pour la quatrième fois en 48 heures, l’armée syrienne a bombardé samedi soir un poste d’observation de l’armée turque dans la localité de Chir Maghar, au nord de la province de Hama.

Plusieurs obus se sont abattus sur cette importante position militaire, peu de temps après l’arrivée d’un convoi composé de dix véhicules blindés. C’est la première fois que l’armée turque faisait circuler une patrouille dans la supposée zone démilitarisée à Hama et Idleb depuis le bombardement syrien qui a fait un mort et trois blessés dans les rangs de la garnison de Chir Maghar, jeudi soir.

La multiplication des duels d’artillerie entre les armées syrienne et turque intervient alors que l’offensive des troupes de Damas contre les jihadistes et les rebelles soutenus par Ankara est entrée ce dimanche dans son troisième mois.

Damas accuse la Turquie de soutenir militairement les groupes jihadistes et les rebelles qui contrôlent la totalité de la province d’Idleb et le nord de Hama.

Après le bombardement de Chir Maghar, samedi soir, la Turquie a sollicité l’intervention de la Russie, qui parraine avec Ankara la trêve conclue à Idleb en septembre 2018, et qui n’existe plus que sur le papier. Une source turque a indiqué que les tirs de l’armée syrienne ont cessé après ce contact.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.