Accéder au contenu principal
Iran / Défense

L’Iran critique vivement l’idée d’une flotte européenne dans le golfe Persique

Un «message hostile» et un «acte provocateur» a déclaré Ali Rabiei, porte-parole du gouvernement iranien (Ici, au centre, en conférence de presse, le 7 juillet 2019, à Téhéran).
Un «message hostile» et un «acte provocateur» a déclaré Ali Rabiei, porte-parole du gouvernement iranien (Ici, au centre, en conférence de presse, le 7 juillet 2019, à Téhéran). Tasnim News Agency/Handout via REUTERS

L'Iran a vivement critiqué la décision des pays européens d'envoyer une flotte militaire navale dans le golfe Persique pour protéger les pétroliers européens en pleine tension dans cette région stratégique.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

Le porte-parole du gouvernement iranien a affirmé que l'envoi d'« une flotte européenne dans la région » est un « message hostile » et un acte « provocateur ».

De son côté, le président Hassan Rohani a également estimé que « la présence de forces étrangères n'aidera pas à assurer la sécurité de la région et sera la principale source de tensions », en recevant le ministre omanais des Affaires étrangères, qui effectue une visite à Téhéran pour tenter d'apaiser les tensions entre l'Iran, les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Londres avait appelé lundi à la mise en place d'une « mission de protection maritime dirigée par les Européens », après l'arraisonnement par l'Iran d'un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz.

Paris, Londres et Berlin prévoient de coordonner leurs forces pour renforcer la sécurité maritime dans la région du détroit d'Ormuz. La saisie le 19 juillet par l'Iran d'un pétrolier britannique est survenue quinze jours après l'arraisonnement d'un pétrolier iranien par la marine britannique au large de Gibraltar.

Les tensions ne cessent de monter dans la région depuis le retrait américain de l'accord nucléaire iranien et le retour des sanctions américaines qui touchent durement l'économie iranienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.