Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: violents combats autour de la reconquête de Khan Cheikhoun

Une vue de la ville de Khan Cheikhoun après des frappes aériennes des forces pro-gouvernementales le 5 août 2019.
Une vue de la ville de Khan Cheikhoun après des frappes aériennes des forces pro-gouvernementales le 5 août 2019. Omar HAJ KADOUR / AFP

Les jihadistes et les rebelles opposent une forte résistance face à l’armée syrienne qui tente depuis trois jours d’avancer vers la ville de Khan Cheikhoun, au sud d’Idleb. Les combats ont fait ce samedi 17 août 45 morts dont 13 civils au moins, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Les sources du régime parlent de 34 combattants jihadistes tués.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

La bataille fait rage sans interruption au sud de la province d’Idleb, contrôlée en majorité par l’ex-branche d’al-Qaïda en Syrie. Les troupes gouvernementales syriennes maintiennent une forte pression sur les fronts autour de la ville de Khan Cheikhoun, un des principaux fiefs jihadistes.

Les avions russes et syriens ont mené samedi 150 raids, et plus d’une dizaine d’hélicoptères se sont relayés toute la journée pour lâcher des barils d’explosifs sur les lignes de défense des jihadistes ou sur des zones résidentielles éloignées du front.

L'armée syrienne a du mal à progresser

Mais malgré la puissance de feu déployée, l’armée syrienne, qui se trouve à trois kilomètres de Khan Cheikhoun, n’a pas progressé ces dernières 24 heures. Les jihadistes opposent une farouche résistance et ont lancé plusieurs contre-attaques qui leur ont permis de freiner l’avancée de l’armée syrienne.

Des sources proches de Damas assurent toutefois que la dynamique offensive des troupes gouvernementales ne peut plus être stoppée à ce stade, et que la prise de Khan Cheikhoun n’est plus qu’une question de temps.

En attendant, les deux parties continuent d’acheminer des renforts sur tous les fronts d’Idleb, où les combats ont déjà fait, depuis le 30 avril, 3 500 morts, dont 940 civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.