Accéder au contenu principal
Iran/États-Unis

États-Unis: 15 millions pour toute information sur les Gardiens de la révolution

Brian Hook, le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, en novembre 2018.
Brian Hook, le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, en novembre 2018. REUTERS/Al Drago/File Photo

C’est une décision inédite prise par la Maison Blanche. Washington annonce offrir une récompense de 15 millions de dollars pour toute information qui pourrait aider à perturber le système de financement des gardiens de la révolution iraniens. 

Publicité

L’objectif de la Maison Blanche est de frapper la République islamique au cœur en paralysant son unité d’élite : les Gardiens de la révolution et la force Al Qods.

Lors de sa conférence de presse ce mercredi à Washington, Brian Hook, le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, l’annonce d’emblée : 15 millions de dollars mis sur la table pour toute information qui pourrait mettre à mal le mécanisme financier des Gardiens de la révolution. « Cette annonce est historique. C’est la première fois que les États-Unis offrent une récompense pour obtenir des informations qui visent à perturber le système financier d’une entité gouvernementale, a-t-il déclaré. Et nous prenons cette décision parce que les Gardiens de la révolution agissent davantage comme une entité terroriste que comme une entité gouvernementale. »

Le département d’État américain reproche aux Gardiens de la révolution leurs interventions en Irak et en Syrie mais aussi l’aide matérielle apportée aux Hezbollah libanais, au Hamas palestinien et aux rebelles Houthis yéménites. Mais ces 15 millions de dollars de récompense montrent aussi l’impuissance des renseignements américains à percer les secrets concernant le mode de fonctionnement  financier de ce corps d’élite de l’armée iranienne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.