Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: les États-Unis confirment des pourparlers avec les rebelles houthis

David Schenker, le secrétaire d'État américain adjoint pour le Proche-Orient en Arabie saoudite le 5 septembre 2019.
David Schenker, le secrétaire d'État américain adjoint pour le Proche-Orient en Arabie saoudite le 5 septembre 2019. Fayez Nureldine / AFP

Alors que le Yémen s'enfonce dans le chaos, les États-Unis mènent des pourparlers directs avec les rebelles houthis du Yémen, a confirmé un diplomate américain de haut rang, David Schenker, jeudi 5 septembre, à l'occasion d'une visite en Arabie saoudite.

Publicité

« Trouver une solution négociée au conflit ». Ce sont les mots du secrétaire d'État américain adjoint pour le Proche-Orient, David Schenker, qui ne dit pas où se déroulent ces pourparlers avec la rébellion chiite des Houthis du Yémen.

Les États-Unis considèrent le Yémen comme l'un des champs de bataille où se joue l'influence de l'Iran dans la région, car Téhéran soutient les rebelles houthis qui ces derniers mois ont intensifié leurs tirs de missiles et leurs attaques de drones contre l'Arabie saoudite.

Mais voilà, en plus de quatre ans d'intervention militaire à la tête d'une coalition régionale, le royaume saoudien n'a pas réussi à vaincre les rebelles qui contrôlent toujours de vastes territoires au Yémen, dont la capitale Sanaa. Les bombardements de la coalition font de nombreuses victimes civiles et ont plongé le pays dans une grave crise humanitaire. Ce bilan est de plus en plus embarrassant pour les pays qui arment l'Arabie saoudite comme les États-Unis, mais aussi la France et la Grande-Bretagne.

En confirmant que des négociations sont en cours avec les Houthis, Washington semble admettre qu'il n'existe pas de solution militaire au conflit au Yémen. Reste à en convaincre le royaume saoudien qui ne veut pas entendre parler d'une entité pro-iranienne à sa frontière.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.