Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: les Houthis nient des pourparlers directs avec les Américains

Le 30 août, des attaques ont eu lieu à Aden, la capitale du sud du pays.
Le 30 août, des attaques ont eu lieu à Aden, la capitale du sud du pays. REUTERS/Fawaz Salman/File Photo

Qui des Américains ou des Houthis dit la vérité ? Alors que Washington annonce mener des pourparlers avec les rebelles yéménites afin de trouver une issue politique à la crise dans ce pays, ces derniers nient tout contact direct avec l’administration de Donald Trump.   

Publicité

Comment pourrait-on parler aux Américains, s’insurge Ali Al Bakhiti ? Ce responsable houthi accuse Washington d’être à l’origine de la guerre contre son pays en armant les Saoudiens et les Émiriens. À la tête d’une coalition arabe, les deux puissances du Golfe mènent depuis 2015 une offensive meurtrière au Yémen.

Dans un entretien accordé à Monte-Carlo Doualiya, Ali Al Bakhiti ne mâche pas ses mots à l’égard des États unis : « L’administration américaine ment lorsqu’elle affirme mener des discussions directes avec nous. Je peux vous l’assurer : par principe, nous refusons de parler directement aux Américains. Les Américains participent à l’agression contre notre pays. Et je dirais même plus, ce sont les Américains qui font la guerre au Yémen. Les Saoudiens et les Émiriens sont de simples auxiliaires au service des Américains. »

Toutefois Ali Al Bakhiti le reconnaît : l’administration américaine tente régulièrement, via des intermédiaires, de prendre contact afin d’ouvrir un canal de communication avec les Houthis.

À lire aussi : Yémen: aucune paix en vue après quatre années de guerre

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.