Accéder au contenu principal
Egypte

Égypte: après une attaque terroriste dans le Sinaï, un bilan contradictoire

Des soldats de l'armée égyptienne en position dans le nord du Sinaï, aux abords d'al-Arich, le 4 mars 2018 (photo d'illustration).
Des soldats de l'armée égyptienne en position dans le nord du Sinaï, aux abords d'al-Arich, le 4 mars 2018 (photo d'illustration). REUTERS/Ministry of Defence/Handout

Une attaque du groupe terroriste État islamique du Sinaï a eu lieu vendredi 27 septembre contre une position de l’armée dans le nord du Sinaï a fait de nombreux morts et blessés. Les bilans donnés par les deux parties ne concordent pas.

Publicité

De notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

C’est Amaq, l’agence du groupe terroriste État islamique, qui a affirmé la première que « les soldats du Califat » avaient attaqué une position de l’armée à Bir al-Abd au nord du Sinaï, à mi-chemin entre la capitale al-Arich et le canal de Suez. Selon l’agence, l’attaque a fait une quinzaine de morts parmi les militaires, dont un officier.

« Dernières opérations dans le Sinaï »

Dans la soirée le porte-parole militaire a publié un communiqué sur « les dernières opérations dans le Sinaï » sans précision de durée ou de date. Il y indique que 10 militaires, dont un officier, ont été tués ou blessés dans des opérations tandis que 118 takfiristes, le nom donné aux membres de l’État islamique, avaient été « liquidés ».

Montée des violences

Une escalade de la violence qui coïncide avec les appels lancés pour une révolte générale vendredi contre le pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi.

À lire aussi: Egypte: l'armée poursuit sa campagne anti-jihadiste dans le Sinaï

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.