Accéder au contenu principal
Liban / Crise économique

Liban: grand rassemblement à Beyrouth pour dénoncer la crise économique

La police anti-émeute a repoussé les manifestants qui tentaient de franchir les barrières de sécurité devant le siège du gouvernement Place des Martyrs, à Beyrouth, le 29 septembre 2019.
La police anti-émeute a repoussé les manifestants qui tentaient de franchir les barrières de sécurité devant le siège du gouvernement Place des Martyrs, à Beyrouth, le 29 septembre 2019. ANWAR AMRO / AFP

Des centaines de Libanais se sont rassemblés ce dimanche 29 septembre dans le centre-ville de Beyrouth et d’autres régions du pays pour crier leur colère contre la classe politique qu'ils accusent de corruption et de dilapidation des fonds publics.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Cette explosion de colère intervient dans un contexte de crise économique et financière sans précédent depuis plus de 25 ans.

Répondants à des appels à manifester lancés sur les réseaux sociaux, des personnes de tout âge se sont rassemblées dans le centre-ville de Beyrouth, brandissant des pancartes dénonçant l’incurie des autorités et scandant des slogans hostiles à la classe politique.

Des échauffourées ont éclaté avec les forces de l’ordre lorsque des groupes de manifestants ont tenté de s’approcher du Grand Sérail, le siège du Premier ministre.

Des groupes de jeunes ont alors coupé plusieurs routes du centre-ville en mettant le feu à des pneus et à des bennes à ordures. Des manifestants, dont la plupart ne sont affiliés à aucun parti politique, ont coupé des artères principales dans plusieurs autres régions du Liban.

À lire aussi : Pauvreté, crise économique et malaise social, le Liban à l'épreuve

La crise économique a culminé ces derniers jours avec un recul de la valeur de la monnaie nationale, une pénurie de dollars dans un pays à l’économie fortement dollarisée et une grève des pompistes.

Les autorités semblent dépassées par l’ampleur de la crise, dont les signaux étaient pourtant perceptibles depuis de longs mois, voire des années.

Miné par la corruption, le Liban est également soumis à de fortes pressions de la part des États-Unis, qui renforcent leurs mesures contre le secteur bancaire au prétexte de lutter contre l’argent du terrorisme.

À écouter aussi : Conférence des donateurs pour le Liban à Paris

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.