Accéder au contenu principal
Yémen

Au Yémen, les rebelles houthis libèrent 290 prisonniers

Échange de prisonniers entre forces rebelles houthis et pro-gouvernementales en juin 2016 (Image d'illustration).
Échange de prisonniers entre forces rebelles houthis et pro-gouvernementales en juin 2016 (Image d'illustration). REUTERS/Stringer

Ce lundi 30 septembre, les rebelles houthis du Yémen ont libéré 290 prisonniers, dont 42 rescapés d’une attaque aérienne dirigée par l’Arabie saoudite contre un centre de détention, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans un communiqué.

Publicité

L’émissaire de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a salué cette initiative des rebelles, qui entre dans le cadre d’un accord conclu en Suède en décembre 2018, et a appelé « toutes les parties à assurer le retour en toute sécurité des détenus libérés dans leurs foyers ».

►À lire aussi : Yémen : les rebelles houthis proposent la paix à l’Arabie saoudite

   « J’espère que cette étape mènera à davantage d’initiatives qui faciliteront l’échange de tous les prisonniers [...] conformément à l’accord » de Suède, a-t-il ajouté. Les insurgés ont indiqué ce dimanche 29 septembre avoir capturé plus de 1 000 combattants des forces pro-gouvernementales lors d’une offensive d’envergure en août dans leur bastion de Saada (nord), mais ils ne font pas partie des prisonniers libérés ce lundi 30 septembre.

« Une étape positive »

Dans son communiqué, le CICR a salué « une étape positive » qui relancera l’application de l’accord de Suède. Cet accord, négocié sous l’égide de l’ONU, porte sur une trêve à Hodeida, ville portuaire stratégique de l’ouest du Yémen, un échange des prisonniers et des mesures de désescalade autour de la ville de Taëz  dans le sud-ouest.

Le volet concernant l’échange de prisonniers n’a jusqu’ici pas été appliqué, en dépit de réunions entre gouvernements et rebelles et l’élaboration d’une liste de milliers de personnes détenues. Peu avant l’annonce du CICR, Abdel Kader Mortaza, un responsable des Houthis, avait annoncé dans une conférence de presse à Sanaa avoir présenté aux Nations unies « une initiative unilatérale consistant à libérer 350 prisonniers, dont 3 Saoudiens ».

À écouter aussi : Invité de la mi-journée - Yémen : la solution « c’est de s’orienter vers une fédération yéménite »

Le CICR a rappelé avoir facilité entre avril et août 2019 le transfert de 31 mineurs précédemment détenus en Arabie saoudite vers Sanaa, où ils ont été réunis avec leurs familles.

(avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.