Accéder au contenu principal
Palestine

Israël arrête à nouveau une ex-députée palestinienne

Des manifestants palestiniens tenant des affiches avec la photo de Khalida Jarrar, lors de sa détention en avril 2015
Des manifestants palestiniens tenant des affiches avec la photo de Khalida Jarrar, lors de sa détention en avril 2015 ABBAS MOMANI / AFP

Khalida Jarrar, femme politique palestinienne, membre du Parlement désormais dissout, a été arrêtée par l'armée palestinienne, pour la troisième fois, jeudi 31 octobre 2019.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

Une nouvelle fois arrêtée par l'armée israélienne, Khalida Jarrar, était à son domicile, près de Ramallah, au moment des faits jeudi matin. C'est la troisième fois qu'elle est arrêtée ; elle était sortie de prison il y a tout juste huit mois.

Selon la fille de Khalida Jarrar, les forces israéliennes sont venues en nombre arrêter cette responsable politique. Plus de 70 soldats, à bord d'une douzaine de véhicules, sont entrés au milieu de la nuit à Al Bireh, banlieue de Ramallah, assure Yafa Jarrar.

Jusqu'à la dissolution du Parlement palestinien l'année dernière, Khalida Jarrar était députée, élue du Front populaire de libération de la Palestine. Une organisation terroriste aux yeux d'Israël, comme des États-Unis ou de l'Union européenne.

De nouveau en détention administrative

En 2015, Khalida Jarrar avait été condamnée à 17 mois de prison pour incitation à l'enlèvement de soldats israéliens. À nouveau interpellée en 2017, elle avait été placée alors en détention administrative et incarcérée sans jugement, pendant 20 mois.

L'arrestation de Khalida Jarrar a été condamnée unanimement par les partis palestiniens. Hanane Ashraoui, l'une des dirigeantes de l'Organisation de libération de la Palestine, y voit une volonté « de terroriser et intimider tout le peuple palestinien ».

Elle réclame une condamnation internationale du principe de la détention administrative. Ce principe permet de détenir une personne indéfiniment pour des motifs sécuritaires, mais sans notifier de raisons.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.