Accéder au contenu principal
Yémen

Yémen: dans l'impasse militaire, Riyad en quête de dialogue avec les Houthis

Depuis 2015, l'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire pour soutenir le gouvernement yéménite face aux séparatistes houthis.
Depuis 2015, l'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire pour soutenir le gouvernement yéménite face aux séparatistes houthis. REUTERS/Fawaz Salman

L'Arabie saoudite a annoncé mercredi être en « contact » avec les rebelles houthis. Signe que Riyad a besoin de trouver une issue à la guerre au Yémen.

Publicité

L'Arabie saoudite a brisé un tabou mercredi en reconnaissant des « contacts » avec les rebelles houthis du Yémen qu'elle combat depuis 2015.

L'intervention de la coalition commandée par l'Arabie saoudite a fait des milliers de victimes et provoqué un désastre humanitaire, sans pour autant vaincre la rébellion chiite des Houthis. C'est pourquoi le royaume saoudien cherche une issue autre que militaire, comme l'explique Helen Lackner, spécialiste du Yémen au Conseil européen pour les relations internationales (ECFR). « Il est très clair que c’est dans l’intérêt de l’Arabie saoudite de trouver une solution et de finir cette guerre qui initialement devait, selon les Saoudiens, probablement durer quelques semaines, rappelle-t-elle. Donc il est vraiment temps de trouver une solution. »

À lire aussi : Vivre à Sanaa sous les bombes, « dans le noir » et « la peur au ventre »

« Disons que les Saoudiens ne gagnent pas cette guerre, c’est parfaitement clair, poursuit la spécialiste. Ils doivent quand même s’en rendre compte maintenant, s’ils ne l’ont pas déjà fait. Le problème, la dernière fois qu’il y a eu des discussions, c’est qu’ils étaient vraiment sur le point d’avoir un accord, mais les deux côtés ne veulent pas perdre la face. Et les Houthis veulent en fait humilier les Saoudiens, et naturellement, les Saoudiens veulent au moins prétendre qu’ils n’ont pas perdu. »

Mardi, le gouvernement yéménite et les séparatistes ont signé un accord de partage du pouvoir. Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU l'ont salué mercredi dans une déclaration approuvée à l'unanimité « les efforts de médiation du Royaume d'Arabie saoudite », estimant que « cet accord représente une étape positive et importante vers une solution politique globale et inclusive pour le Yémen ». Un accord « rendu possible » par Riyad a salué de son côté la France.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.