Accéder au contenu principal
Israël / Territoires palestiniens

Nouvelles frappes israéliennes sur la bande de Gaza après un tir de roquette

Gaza, le 25 décembre 2019.
Gaza, le 25 décembre 2019. MOHAMMED ABED / AFP

L'aviation israélienne a mené des frappes sur la bande de Gaza dans la nuit du jeudi 26 décembre. Quelques heures auparavant, une roquette avait été tirée depuis l'enclave palestinienne, sous contrôle du Hamas.

Publicité

En campagne à Ashkelon (sud), pour la primaire du Likoud prévue ce jeudi, Benyamin Netanyahu et son épouse Sara ont été évacués mercredi soir d'un meeting électoral, à l'annonce d'un tir de roquette depuis la bande de Gaza.

Le projectile n'a pas passé le système de défense Dôme de fer, mais comme après les tirs des 19 et 20 décembre, Israël a bombardé des cibles du Hamas situées dans l'enclave palestinienne dans la nuit de mercredi à jeudi.

« Des avions et hélicoptères ont frappé plusieurs cibles terroristes du Hamas dans la bande de Gaza. Parmi les cibles visées se trouvaient des postes militaires », a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Israël tient pour responsable le mouvement islamiste de tous les tirs de roquette émanant du territoire qui est sous son contrôle depuis 2007. À Gaza, l'État hébreu cible également d'autres mouvements armés palestiniens.

En septembre, M. Netanyahu, alors en campagne électorale pour les précédentes élections législatives, avait déjà été évacué d'un meeting dans la ville voisine d'Ashdod, lorsque les sirènes avaient annoncé des tirs de roquettes.

► À écouter aussi : Vers un assouplissement du blocus à Gaza ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.