Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie: près de 235 000 personnes auraient déjà fui les combats autour d'Idleb

Une file de camion transportant des gens fuyant Maarat al-Numan au nord d'Idleb le 24 décembre 2019.
Une file de camion transportant des gens fuyant Maarat al-Numan au nord d'Idleb le 24 décembre 2019. REUTERS/Mahmoud Hassano

Les combats dans la province syrienne d’Idleb ont amené plus de 235 000 personnes à fuir leur foyer selon les Nations unies. Voilà quinze jours que les forces du régime de Bachar el-Assad ont intensifié leur offensive sur cette province du Nord-ouest de la Syrie.

Publicité

Entre combats et bombardements les familles fuient vers le nord et la frontière turque. Les troupes syriennes avancent au sol, soutenues par l’aviation russe. Elles font face aux jihadistes du groupe Hayat Tahrir al-Cham. D’autres groupes armés jihadistes et rebelles sont également présents dans la région.

Selon les Nations unies certaines villes en amont d’Idleb sont presque entièrement vidées. Les soldats du régime ne sont pas encore la ville mais une grande partie de ses habitants ont préféré fuir avant leur arrivée.

Le régime contrôle 70% de la région

La région abrite trois millions de personnes la moitié sont des déplacé qui ont fui d’autres région de Syrie reprises par les forces de Damas. Aujourd’hui le régime contrôle 70% du territoire.

Ce n’est pas la première offensive d’envergure sur Idleb. Entre fin avril et fin août déjà les affrontements avaient fait 400 000 déplacés et des milliers de morts. Malgré un cessez-le-feu annoncé fin août, l’offensive ne s’est jamais vraiment arrêtée. Le conflit en Syrie déclenché en 2011 a fait plus de 370 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.