Accéder au contenu principal
Irak

Irak: de nouveaux tirs de roquette sur une base de la coalition à Kirkouk

Des blindés irakiens au sud-ouest de Kirkouk en Irak (photo d'illustration).
Des blindés irakiens au sud-ouest de Kirkouk en Irak (photo d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP

En Irak, de nouveaux tirs de roquette ont pour la première fois causé un mort dans les rangs américains à Kirkouk, sur une base de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Depuis plusieurs semaines, les troupes et les diplomates américains sont régulièrement visés sur le sol irakien.

Publicité

C'est la dixième attaque en seulement deux mois contre des bases irakiennes abritant des soldats américains et c'est aussi la plus violente. Cette fois, 30 roquettes ont été tirées, touchant notamment un dépôt de munitions. L'attaque aurait pu être beaucoup plus meurtrière. Plusieurs soldats américains et irakiens ont par ailleurs été blessés.

Il n'y a eu aucune revendication pour le moment, mais Washington pointe du doigt les milices armées soutenues par Téhéran. Cette dernière attaque fait donc craindre une escalade de la violence, sur fond de guerre d'influence entre les États-Unis et l'Iran sur le sol irakien.

La pression monte sur le sol irakien

Le grand voisin chiite et ses alliés en Irak tentent de placer leurs pions dans le jeu politique, alors que le pays se cherche un nouveau Premier ministre. De leur côté, les États-Unis souhaitent assurer la stabilité de leurs intérêts : protéger le pétrole et lutter contre le terrorisme.

La base de Kirkouk qui a été ciblée est d'ailleurs hautement stratégique. Située dans une région pétrolière, c'était aussi depuis cette base que devait être lancée vendredi une importante opération contre des cellules du groupe État islamique.

Face à ces agressions répétées, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, avait promis « une réponse ferme » et les États-Unis envisagent de renforcer leurs troupes dans la région.

La tension monte en Irak, alors que le pays s'enfonce dans la crise politique et sociale.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.