Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Moyen-Orient

Irak: les Brigades du Hezbollah cibles des forces américaines

Après les tirs américains contre Les Brigades du Hezbollah, dimanche 29 décembre 2019.
Après les tirs américains contre Les Brigades du Hezbollah, dimanche 29 décembre 2019. REUTERS

Les Etats-Unis ont mené des raids dimanche soir en Irak et en Syrie, avec pour cible une milice chiite irakienne pro-iranienne. Les bombardements ont fait 19 morts, de source irakienne. Washington dit avoir frappé en représailles à une série d'attaques à la roquette ayant visé des militaires américains en Irak. Qui sont les miliciens chiites irakiens qui semblent désormais en conflit ouvert avec l'armée américaine ?

Publicité

L'organisation visée par les raids américains de la nuit dernière s'appelle Les Brigades du Hezbollah. C'est l'un des nombreux mouvements paramilitaires chiites irakiens apparus dans les années 2000 pour combattre l'armée américaine.

Cette constellation de groupes armés connait un nouvel essor en 2014, lorsque ses hommes sont mobilisés pour lutter contre les jihadistes sunnites du groupe Etat Islamique. C'est le grand ayatollah Ali Husseini al-Sistani, principale autorité religieuse chiite irakienne, qui appelle alors à cette «mobilisation populaire», en arabe Hashed al Chaabi, qui devient une organisation regroupant les dizaines de milices chiites.

Ces groupes paramilitaires sont officiellement intégrés à l'armée irakienne mais ils entretiennent des liens plus ou moins étroits avec l'Iran. Ainsi les Etats-Unis affirment que l'organisation qu'ils ont visée ces dernières heures est particulièrement proche de la force al-Qods, l'unité d'élite des Gardiens de la Révolution iraniens.

Téhéran a réagi ce matin aux frappes américaines, assurant qu'elles démontraient « le soutien des Etats-Unis au terrorisme ». En arrière-plan des évènements de ces dernières heures, la confrontation entre Téhéran et Washington sur un terrain sensible puisque l'Irak possède la difficile particularité d'être soutenu à la fois par les Etats-Unis et par l’Iran…

À lire aussi : Américain tué en Irak: Washington frappe une faction pro-Iran

► À écouter aussi : Frappes américaines en Irak : «Washington adresse un message politique à l'Iran»

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.