Accéder au contenu principal
Israël

Israël: début de la production du méga-projet gazier Leviathan

Une vue aérienne montre la plate-forme offshore nouvellement arrivée du champ de gaz Leviathan, dans la mer Méditerranée, au large de Haïfa, en Israël, le 31 janvier 2019.
Une vue aérienne montre la plate-forme offshore nouvellement arrivée du champ de gaz Leviathan, dans la mer Méditerranée, au large de Haïfa, en Israël, le 31 janvier 2019. REUTERS/Marc Israel Sellem

En Israël, la production du méga-projet gazier Leviathan a débuté ce mardi 31 décembre. Un projet aux répercussions économiques et politiques énormes pour toute la région. La course au gaz en Méditerranée orientale se poursuit.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

C’est le plus important projet énergétique de l’histoire d’Israël. Le coup d'envoi de la production de gaz au gisement offshore Leviathan, dont la plateforme d’exploitation est située à une dizaine de kilomètres de la côte israélienne et est reliée par deux gazoducs, a donc été donné.

Découvert en 2010, ce gisement en Méditerranée renferme des ressources exploitables chiffrées à environ 605 milliards de m3 de gaz naturel, selon le consortium israélo-américain qui pilote ce projet.

Israël devient ainsi une puissance régionale en matière d’énergie, affirme Yossi Abou, le PDG de la société israélienne Delek. Israël obtient non seulement l’indépendance énergétique, mais va pouvoir exporter dès le début de cette nouvelle année du gaz naturel vers ses voisins.

Notamment l’Égypte grâce au pipeline sous-marin qui relie les villes d'Ashkelon dans le sud d'Israël à El-Arish dans la péninsule du Sinaï. Un accord évalué à plus de 15 milliards de dollars a été signé avec le groupe égyptien Dolphinus pour de l'approvisionnement en gaz naturel sur 10 ans.

À écouter et lire aussi : L’Egypte devient un débouché du gaz israélien

Après l'Égypte, Israël doit signer jeudi à Athènes avec la Grèce et Chypre un accord sur le gazoduc EastMed. Un projet de pipeline long de 2 000 kilomètres.

De nombreux Israéliens vivant dans la région côtière ont préféré fuir leur maison pour la journée craignant la pollution du Leviathan pendant les tests de dégazage lors du processus de « purge » de trois heures pour libérer l’azote qui se trouvait dans les tuyaux.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.