Accéder au contenu principal

Qui est Esmail Ghaani, successeur du général Soleimani?

Photo non datée de Esmail Ghaani, successeur du général Soleimani à la tête de la force al-Qods.
Photo non datée de Esmail Ghaani, successeur du général Soleimani à la tête de la force al-Qods. Tasnim News Agency/Handout via REUTERS

Le guide suprême iranien a nommé Esmaïl Ghaani comme nouveau chef de la force al-Qods après la mort de son commandant, le général Qassem Soleimani, vendredi dans un raid américain sur l'aéroport de Bagdad.

Publicité

L'Iran a promis vendredi de venger la mort du général Qassem Soleimani, fer-de-lance de l'influence militaire de Téhéran au Moyen-Orient, tué dans une frappe menée en Irak à la demande expresse de Donald Trump, un événement aux conséquences imprévisibles dans un contexte de tensions déjà fortes entre Washington et Téhéran.

Pour succéder à Soleimani, le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, a nommé son adjoint depuis plus de vingt ans, le général Esmail Ghaani, précisant que la feuille de route de la Force al-Qods en charge des opérations extérieures de l'Iran ne changeait en rien. « Après le martyr du glorieux général Qassem Soleimani, je nomme le brigadier général Esmaïl Qaani commandant de la force al-Qods » des Gardiens de la Révolution, a déclaré Ali Khamenei dans un communiqué publié sur son site officiel.

Selon les informations fournies par IRNA, l'agence de presse officielle iranienne, Ghaani a été nommé commandant adjoint de la Force al-Qods en 1997 par le commandant en chef Rahim Safavi, alors à la tête du corps des gardiens de la révolution islamique, en même temps que Qassem Soleimani en était nommé commandant.

Attaché aux principes de la révolution islamique

Durant les huit années de la guerre Iran-Irak entre 1980 et 1988, Esmail Ghaani a commandé les divisions des gardiens de la révolution Nasr-5 et Imam Reza-21.

C'est vers l'âge de 20 ans que Ghaani a rejoint le corps des gardiens de la révolution islamique, servant dans différentes divisions, et laissant derrière lui d'impérissables souvenirs à ses camarades. C'est en prenant le commandement de la division Nasr-5 qu'il a fait preuve de toutes ses capacités à être un chef vigilant précise IRNA.

Il est toujours resté attaché aux principes de la révolution islamique et n'a ménagé aucun effort pour concrétiser l'aspiration à la révolution. Ce commandant présenté comme dévoué a également joué un rôle important dans de nombreuses opérations militaires victorieuses pour l'Iran.

Dans une de ses interviews, il a déclaré que les États-Unis et Israël sont trop faibles pour rivaliser avec la puissance militaire iranienne qui soutient les Palestiniens. En 2012, il a été ajouté sur la liste des personnes faisant l'objet d'un gel de leurs actifs et d'une interdiction de transactions avec des entités américaines par le bureau du contrôle des actifs étrangers du Département du Trésor américain.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.