Accéder au contenu principal

Syrie: dix civils tués dans des raids aériens près d’Idleb, selon une ONG

Des Syriens fuient les bombardements, dans la région d'Idleb, le 28 janvier 2020.
Des Syriens fuient les bombardements, dans la région d'Idleb, le 28 janvier 2020. REUTERS/Khalil Ashawi

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), des frappes aériennes nocturnes de la Russie ont fait plusieurs victimes près d’une boulangerie et d’une clinique dans le nord-ouest du pays. Une affirmation formellement démentie par l'armée russe.

Publicité

Dans la nuit de mercredi à jeudi, dix civils, parmi lesquels plusieurs femmes, ont été tués par des frappes russes sur Ariha, où les forces gouvernementales mènent une offensive contre le dernier bastion insurgé de Syrie. Des raids qui auraient frappé des objectifs à proximité d'une boulangerie et d'une clinique.

Une information de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) que la Russie a démenti par la voix de son ministre de la Défense dans un communiqué, dénonçant une « provocation médiatique » : « L'aviation russe n'a mené aucune opération de combat dans cette zone », a-t-il déclaré ce jeudi.

Des immeubles alentours se sont effondrés et une clinique a été endommagée, a rapporté de son côté un correspondant de l’Agence France-presse.

Reconquête

Selon l’ONG proche de l’opposition syrienne, 21 civils ont été tués par des bombardements aériens russes sur la région d’Idleb au cours des dernières 24 heures.

Ce violent bombardement survient au moment où les forces du régime avancent sur le terrain dans le sud d'Idleb, où elles ont reconquis mercredi la ville stratégique de Maaret al-Noomane. Elles progressent au nord vers la localité de Saraqeb, rendue quasi déserte par les violents bombardements.

(avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.