Accéder au contenu principal

Vol d'antiquités en Égypte: 30 ans de prison pour le frère d'un ex-ministre

La fouille d'un conteneur à Salerne à mis au jour quelque 200 pièces antiques ainsi qu’une vingtaine de milliers de pièce de monnaie de différentes époques de l’histoire égyptienne. (image d'illustration)
La fouille d'un conteneur à Salerne à mis au jour quelque 200 pièces antiques ainsi qu’une vingtaine de milliers de pièce de monnaie de différentes époques de l’histoire égyptienne. (image d'illustration) REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

La Cour d’assises du Caire a condamné à 30 ans de prison le frère d’un ex-ministre des Finances pour contrebande d’antiquités égyptiennes. Trois autres personnes, dont l’ex-consul honoraire d’Italie à Louxor, ont été condamnés à 15 ans de prison.

Publicité

Avec notre correspondant à Alexandrie, Alexandre Buccianti

Mi 2018, un conteneur venu d’Alexandrie éveille les soupçons des autorités italiennes du port de Salerne. La fouille met au jour quelque 200 pièces antiques ainsi qu’une vingtaine de milliers de pièce de monnaie de différentes époques de l’histoire égyptienne.

Les autorités égyptiennes, averties, lancent une enquête qui conclut que les antiquités ont été fournies par Pierre Boutros Ghali et sorties d’Egypte sous couverture diplomatique par le consul honoraire d’Italie à Louxor Ladislav Skakal et avec la complicité d’une agence de fret maritime.

Pierre Boutros Ghali, connu en Egypte en tant que comédien, a surtout été présenté par les médias comme frère de l’ancien ministre des Finances de Moubarak, Youssef Boutros Ghali, lui-même condamné par contumace dans des affaires de corruption. Pierre Boutros Ghali, qui est détenu depuis plus d’un an, peut interjeter appel.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.