Accéder au contenu principal

Yémen: accord conclu entre belligérants pour la libération de 1400 prisonniers

Depuis 2015, l'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire soutenant le gouvernement yéménite face aux séparatistes houthis.
Depuis 2015, l'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire soutenant le gouvernement yéménite face aux séparatistes houthis. REUTERS/Fawaz Salman

Au Yémen, un accord a été conclu entre belligérants pour la libération de prisonniers. Cela concernerait 1 400 détenus, selon les rebelles, qui tiennent une partie du pays, dont la capitale, Sanaa. Le conflit, qui a commencé fin 2014, est toujours en cours.

Publicité

C'est le premier échange de prisonniers de grande envergure qui se profile, selon les Nations unies. Au terme de sept jours de négociations en Jordanie, des représentants du gouvernement yéménite et des rebelles houthis se sont mis d'accord pour libérer des détenus des deux côtés. Un total de 14 00 personnes selon un communiqué des rebelles. Reste à concrétiser cet échange.

Les choses avancent lentement

Il y a eu des libérations de prisonniers par le passé. Mais pas à cette échelle, et l'ONU demande que cela se fasse rapidement car les choses avancent lentement depuis la signature en 2018 d'un vaste accord entre belligérants qui comprenait déjà un volet sur les détenus.

Encore et toujours des affrontements

Sur le terrain, les affrontements continuent. Ce week-end, un chasseur-bombardier Tornado saoudien s'est écrasé ; les rebelles houthis affirment l'avoir abattu. En représailles, des raids ont été menés et des cvils tués. L'Arabie saoudite dirige une coalition en soutien au gouvernement yéménite contre les rebelles houthis. La guerre dure depuis cinq ans et a fait des dizaines de milliers de morts, selon plusieurs organisations humanitaires.

Yémen: 31 civils tués dans des raids après le crash d’un avion de la coalition

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.