Accéder au contenu principal

Coronavirus: Israël renforce les interdictions d'entrée sur son territoire

La fermeture des portes aux visiteurs en provenance de certains pays d'Asie à été prise par le ministre israélien de l'Intérieur Aryeh Deri (ici, à la Knesset, le 13 septembre 2017).
La fermeture des portes aux visiteurs en provenance de certains pays d'Asie à été prise par le ministre israélien de l'Intérieur Aryeh Deri (ici, à la Knesset, le 13 septembre 2017). REUTERS/Ammar Awad

Douze passagers israéliens du Diamond Princess devraient être évacués de ce bateau de croisière actuellement en quarantaine au Japon. Ils devraient être rapatriés dans leur pays jeudi. En revanche, trois autres passagers israéliens ayant contracté la maladie, eux, ne sont pas autorisés à quitter le pays. Israël, par ailleurs, multiplie les mesures pour éviter que le virus n’arrive sur son territoire.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem,

Le gouvernement israélien avait déjà fermé les portes du pays aux étrangers non-résidents s’étant rendus en Chine dans les deux semaines précédant leur arrivée à l’un des postes-frontière. Désormais, cette mesure est étendue aux visiteurs s’étant rendus à Hong Kong, Macao, Singapour et en Thaïlande.

Cette décision a été prise lundi par le ministre de l’Intérieur. Selon la presse israélienne, Aryeh Deri applique là une recommandation du ministère de la Santé. Mais les journaux ce mardi soulignent que la mesure, très stricte, susciterait des craintes de répercussions diplomatiques et économiques de la part du ministère des Affaires étrangères.

La Thaïlande a d’ores et déjà déconseillé à ses ressortissants de venir en Israël. La compagnie aérienne de Hong Kong Cathay Pacifique envisage, elle, de suspendre tous ses vols à destination de Tel-Aviv.

Les Israéliens et résidents revenant de ces cinq destinations sont, eux, sommés de se mettre en quarantaine chez eux pendant deux semaines. Ils ne devraient être autorisés à sortir que pour participer aux élections législatives du 2 mars prochain. Mais le ministère de la Santé et la commission électorale vont mettre en place des bureaux de vote spécifiques pour ces électeurs.

À lire aussi : En Chine, le nombre de nouvelles contaminations stagne, l'OMS reste prudente

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.