Accéder au contenu principal

Arabie saoudite: le gouverneur de La Mecque réclame l'arrestation d'une rappeuse

Le gouverneur de La Mecque a réclamé l'arrestation de la rappeuse saoudienne Asayel Slay.
Le gouverneur de La Mecque a réclamé l'arrestation de la rappeuse saoudienne Asayel Slay. Youtube/Mona Eltahawy

En Arabie saoudite, le gouverneur de La Mecque, ville la plus sainte de l'islam, a ordonné l'arrestation d'une rappeuse. La jeune femme avait posté une vidéo d'une chanson parlant des filles de La Mecque, comme « belles et fortes ». Une offense visiblement dans le royaume ultra-conservateur.

Publicité

Elle se fait appeler Asayel Slay. La jeune rappeuse noire a des lunettes de soleil et porte le voile. Elle chante dans un café, entourée d'adolescents, filles et garçons qui dansent en salopettes et en jeans. Les paroles, en arabe et en anglais, évoquent les filles de La Mecque, « adorables comme des bonbons ». La rappeuse salue leur « force et leur beauté ».

La vidéo est bon enfant. Mais pour le gouverneur de La Mecque, c'est « une offense aux coutumes et aux traditions ». Il a donc ordonné l'arrestation de la jeune femme.

Il y a beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Certains dénoncent l'hypocrisie des autorités comme cette internaute qui accuse le gouvernement « d'inviter des influenceurs occidentaux pour laver les crimes du régime mais attaque les véritables Saoudiennes qui essaient de s'exprimer ».

Ces dernières années, le prince héritier Mohamed Ben Salmane a lancé des réformes pour débarrasser l'Arabie saoudite de son image ultra-conservatrice, mais pour nombre d'ONG, le bilan du royaume en matière de droits humains reste désastreux.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.