Accéder au contenu principal

Israël: Gantz trahit l'opposition et s'allie avec Netanyahu

Le leader de l'alliance Bleu-Blanc Benny Gantz, à Rosh Ha'ayin lors des législatives, le 2 mars 2020.
Le leader de l'alliance Bleu-Blanc Benny Gantz, à Rosh Ha'ayin lors des législatives, le 2 mars 2020. REUTERS/Nir Elias

C’est un revirement total de situation qui s’est déroulé ce jeudi en Israël. Après plus d’un an de crise politique, le principal opposant à Benyamin Netanyahu a finalement conclu un accord avec le Premier ministre sortant. Il a été élu, ce jeudi, temporairement, à la présidence du Parlement mais il devrait bientôt entrer dans le gouvernement.

Publicité

De notre correspondant à Jérusalem,

Depuis un an, Benny Gantz, nouveau venu en politique, incarnait les espoirs de changement. Au cours des trois dernières campagnes électorales, il a été le chef du camp anti-Netanyahu.

La volte-face de Benny Gantz est « une tempête politique », juge Udi Sommer. Pour ce professeur de sciences politiques à l’université de Tel Aviv, il y a probablement diverses motivations qui l'ont conduit à cette décision.

« L’une des raisons est la fragilité d’un parti qui n’a qu’un peu plus d’un an », dit-il. Et poursuit : « une autre motivation essentielle est probablement l’urgence de la situation en raison du Covid-19. Étant donnée cette crise, il y a probablement de l’inquiétude à diriger le pays dans une période aussi tumultueuse. »

► À lire aussi : En Israël, Benny Gantz prié de former rapidement un gouvernement face à l’épidémie

Mais Benny Gantz a perdu le soutien de plus de la moitié de sa formation. Et le reniement de sa principale promesse de campagne risque d’avoir de lourdes conséquences pour lui.

« Gantz a eu plus d’un million de voix aux dernières élections et ces voix étaient sans équivoque un vote contre Netanyahu », juge Udi Sommer. « Il a fait un choix politique qui va clairement à l’encontre du mandat politique qu’il avait reçu. Et ainsi, il compromet probablement à jamais ses chances de pouvoir à nouveau diriger un parti et gagner les élections. Les électeurs ne vont jamais lui faire confiance. »

Le grand vainqueur est en revanche Benyamin Netanyahu qui se maintient ainsi au pouvoir et qui obtient une large majorité à la Knesset.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.