Accéder au contenu principal

Arabie saoudite: les enfants Khashoggi «pardonnent» aux assassins de leur père

Le journaliste Jamal Khashoggi a disparu suite à son entrée dans le consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018.
Le journaliste Jamal Khashoggi a disparu suite à son entrée dans le consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018. Yasin AKGUL / AFP

Le pardon public des enfants de Jamal Khashoggi pourrait permettre d'éviter la peine capitale aux personne inculpées pour ce meurtre. Leur procès par la justice saoudienne avait déjà été très critiqué  à l'international 

Publicité

Au total 11 personnes ont été inculpées pour le meurtre de Jamal Khashoggi dont trois condamnés à mort par la justice saoudienne. Un verdict qualifié de «parodie de justice» par les organisations de défense des droits humains qui accusent le prince héritier Mohammed Ben Salman d'avoir commandité l'assassinat de cet éditorialiste critique du régime. 

C'est dans ce contexte que Salah, le fils de Jamal Khashoggi a diffusé un message sur Twitter ce vendredi 22 mai affirmant que sa famille pardonnait aux assassins de son père. Selon la charia appliquée en Arabie saoudite, le pardon de la famille de la victime pourrait éviter la peine de mort aux condamnés. Salah Khashoggi qui vit en Arabie saoudite avait déjà assuré avoir pleinement confiance dans le système judiciaire saoudien et accusait les opposants de chercher à exploiter cette affaire. 

De son côté, la fiancée de Jamal Khashoggi a réagi à cette déclaration. Selon elle «personne n'a le droit de pardonner aux meurtriers de son mari». Des opposants en exil ont également signé une pétition refusant ce pardon et affirmant que certains membres de la famille de Jamal Khashoggi ne pouvaient pas s'exprimer librement. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.