Accéder au contenu principal
PORTRAIT

France: Didier Raoult, l'infectiologue qui prône la chloroquine pour soigner le coronavirus

Le professeur Didier Raoult prône l'usage de la chloroquine pour soigner les patients atteints du Covid-19 mais certains médecins l'accusent de griller les étapes en matière de tests.
Le professeur Didier Raoult prône l'usage de la chloroquine pour soigner les patients atteints du Covid-19 mais certains médecins l'accusent de griller les étapes en matière de tests. GERARD JULIEN / AFP

Depuis maintenant plusieurs semaines, le professeur Didier Raoult prône l'usage de la chloroquine pour soigner les patients atteints du Covid-19. Il en veut pour preuve les essais concluants qu'il a menés sur plusieurs malades. S’il semble avoir l'attention du ministère de la Santé, certains médecins l'accusent de griller les étapes en matière de tests et de faire naître de faux espoirs. Alors qui est vraiment ce professeur controversé ?

Publicité

Didier Raoult est l'un des plus grands experts mondiaux en matière de maladies infectieuses et tropicales. Il fait d'ailleurs partie des onze membres du conseil scientifique qui aiguille en ce moment le gouvernement sur l'épidémie de Covid-19.

► À lire aussi : Contre le coronavirus, l'efficacité d'un médicament antipaludéen en question

Âgé de 68 ans, l'infectiologue aux longs cheveux blancs et à la barbe hirsute est parfois accusé sur les réseaux sociaux d'être un charlatan ou en manque de reconnaissance. Pourtant, celui qui dirige l'institut hospitalo-universitaire de Marseille n'en est pas à son coup d'essai.

Vers une nouvelle consécration ?

Avec ses équipes, il a identifié des dizaines de nouvelles bactéries pathogènes dont deux portent aujourd'hui son nom. Selon lui, en l'absence de tout traitement disponible contre le coronavirus, la moindre piste positive doit susciter tout l'intérêt des médecins. C'est ainsi qu'il justifie son engouement pour la chloroquine dans le traitement du Covid-19.

Pour l'instant, son étude clinique se limite à 24 patients, trop peu pour qu'un médicament soit autorisé. Mais le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déjà demandé à ce quele protocole de l'infectiologue soit reproduit à plus large échelle. Les résultats sont attendus d'ici 15 jours et avec eux peut-être, une nouvelle consécration pour le professeur Didier Raoult.

► À lire aussi : Coronavirus: ruée sur les tests de dépistage à Marseille

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.