Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Coronavirus: «En Chine, il y a urgence de contenir la propagation»

Audio 07:09
Un agent de l'aéroport Changi de Singapour, portant un masque, attend à l'arrivée d'un vol en provenance de Hangzhou, en Chine, le 22 janvier 2020.
Un agent de l'aéroport Changi de Singapour, portant un masque, attend à l'arrivée d'un vol en provenance de Hangzhou, en Chine, le 22 janvier 2020. REUTERS/Yiming Woo

Les autorités chinoises ne lésinent pas sur les moyens pour contenir la propagation du nouveau coronavirus dans le reste du monde. Depuis ce jeudi, la ville de Wuhan se trouve placée de facto en quarantaine par les autorités, pour éviter la propagation de l’épidémie de coronavirus qui y est apparue, et qui a fait pour l’instant au moins 17 morts. En confinant toute une ville de 11 millions d'habitants, la Chine change radicalement d'attitude par rapport à la crise du Sras voilà près de vingt ans. Le décryptage d’Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et enseignant à Sciences Po.

Publicité

« La ville de Wuhan, c’est à peu près la population de l’ensemble de la Belgique – qui est aujourd’hui mise en quarantaine. Le virus s’est propagé à quasiment l’ensemble du pays. […] Il n’y a que quatre provinces qui n’ont pas de cas déclarés. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.