Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

Rwanda: Godelieve Mukasarasi, aider les femmes et les enfants nés du génocide

Audio 03:35
Godelieve Mukasarasi à la tête de l’association SEVOTA pour aider les femmes violées et les enfants nés du génocide.
Godelieve Mukasarasi à la tête de l’association SEVOTA pour aider les femmes violées et les enfants nés du génocide. @Archives SEVOTA

Au Rwanda, 25 ans après le génocide des Tutsi qui a fait plus d'un million de morts, des femmes continuent de se mobiliser pour venir en aide aux victimes. De nombreuses associations ont vu le jour depuis 1994, dans un pays dévasté, où entre 250 et 500 000 femmes ont été victimes de viols.  Godelieve Mukasarasi  a fondé l'organisation SEVOTA, pour aider les veuves et les orphelins du génocide à se réinsérer dans une société où le viol est tabou. Et elle accueille désormais aussi les enfants nés du génocide qui aujourd'hui ont 25 ans et deviennent à leur tour parents.

Publicité

Pour aller plus loin : 

Le portrait de Godelieve Mukasarasi est aussi à retrouver sur le site La voix des femmes autochtones

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.