Accéder au contenu principal
Invité France

Coronavirus: «On n'oblige en rien nos ressortissants à regagner la France»

Audio 09:08
Un membre de Thai Airways procède à la désinfection de la cabine d'un appareil de la compagnie nationale posé sur l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, le 28 janvier 2020 (photo d'illustration).
Un membre de Thai Airways procède à la désinfection de la cabine d'un appareil de la compagnie nationale posé sur l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, le 28 janvier 2020 (photo d'illustration). REUTERS/Athit Perawongmetha

Au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens vont être rapatriés à bord de deux avions de Wuhan, le berceau de l'épidémie du nouveau Coronavirus en Chine. Un nombre croissant de pays travaillent parallèlement au rapatriement de leurs ressortissants présents dans la région de Wuhan. Une fois rentrés à Paris, ces ressortissants français seront placés en quarantaine pendant quatorze jours dans un lieu qui n'a pas été rendu public. Les explications du professeur Denis Malvy, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux.

Publicité

« Une personne en surveillance rapprochée n’est pas enfermée dans une chambre particulière. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.