Accéder au contenu principal
Reportage international

Pologne: l'indépendance de la justice remise en cause

Audio 02:34
Manifestation contre la «loi muselière» sur la justice établie en Pologne, en janvier 2020 à Varsovie.
Manifestation contre la «loi muselière» sur la justice établie en Pologne, en janvier 2020 à Varsovie. AFP/Janek Skarzynski

Est-ce la fin de la séparation des pouvoirs en Pologne ? La question se pose très sérieusement depuis que le chef de l’État, Andrzej Duda, a promulgué le 4 février une nouvelle loi sur la justice : la « loi muselière » comme l’appellent ses opposants.

Publicité

Cette « loi muselière » permet au pouvoir politique, via un organe disciplinaire qu’il contrôle, de sanctionner très durement tous les juges qui osent critiquer les réformes judiciaires menées par le gouvernement. Ils risquent des retenues sur salaire, d’être suspendus, voire même limogés.

La Cour de Justice de l’Union européenne a donné jusqu’aujourd’hui, 13 février, à la Pologne pour s’expliquer sur cette réforme, avant d’éventuelles sanctions. En attendant, sur place, c’est le désarroi et l’inquiétude, du côté des juges et avocats.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.