Accéder au contenu principal
Priorité santé

Urgences, Hôpital en danger

Audio 48:30
Un urgentiste portant un gilet jaune, pendant une manifestation le 26 septembre 2019 à Paris (photo d'illustration).
Un urgentiste portant un gilet jaune, pendant une manifestation le 26 septembre 2019 à Paris (photo d'illustration). Sameer Al-Doumy / AFP

Le 14 Janvier dernier, plusieurs centaines de chefs de service à l’hôpital ont décidé de démissionner administrativement pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.

Publicité

Cette grève de la paperasse vise à dénoncer le manque de moyens à l’hôpital.  En cause notamment, le plan d’urgence pour sauver l’hôpital public, annoncée par la ministre de la santé et des solidarités, Agnès Buzyn, qui, aux yeux de ces médecins est bien insuffisant. Ces revendications reprennent celles des grévistes des Urgences, engagés dans un mouvement de grève, depuis maintenant plus de sept mois. Les protestataires entendent aussi pointer la souffrance grandissante au travail et la baisse de l’attractivité de l’hôpital, en raison des conditions de travail et de rémunération.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.