Accéder au contenu principal
Religions du monde

Amour, religion, filiation, chevaux : deux romans et un récit

Audio 48:30
«La Kippa bleue», de David Allouche et «Détachez-les et amenez-les moi», du père Alexandre Siniakov.
«La Kippa bleue», de David Allouche et «Détachez-les et amenez-les moi», du père Alexandre Siniakov. Éditions Eyrolles/Fayard

La Kippa bleue, Le Dormant d'Ephèse et un moine qui murmure et prie à l'oreille de ses chevaux au sommaire de cette émission d'été.

Publicité

(Rediffusion du 21 juillet 2019)

La Kippa bleue (Eyrolles), le premier roman de David Allouche raconte avec humour et tendresse la crise de foi de Sasha qui veut annoncer pour Kippour à son père qu'il ne croit plus en Dieu et qu'il ne veut plus vivre dans l'univers fermé de l'orthodoxie juive.

De Tréguier en 1903 à la bataille de Bir Hakeim en 1942, Le Dormant d'Éphèse (Tallandier) de Xavier Accart, rédacteur en chef du magazine Prier, croise la grande Histoire et celle d'un père et de son fils que le destin a séparés. Entre quête de rédemption, révolte, passion amoureuse, et appel vers Dieu, un voyage mélancolique de la Bretagne vers l'Orient qui raconte aussi le catholicisme français de la première moitié du XXe siècle.

Avec Détachez-les et amenez-les-moi (Fayard), le père Alexandre Siniakov dévoile sa passion pour les chevaux. Dans le séminaire dont il est le jeune recteur en région parisienne, deux ânesses et plusieurs chevaux sont ses compagnons de promenade et de prière. Avec ses équidés, le jeune moine orthodoxe, venu d'un sovkhoze du Caucase, renoue avec le passé cosaque de ses ancêtres et réalise ses rêves de jeunesse.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.